Tuesday, November 26, 2013

A la rencontre d'un artiste : Philippe WOLFF & Élémi

Lors de ma journée à Roussillon, j’ai pu rencontrer, par le biais de ma chère Françoise TEISSIER (qui sort un nouveau livre !), Philippe WOLFF qui est un artiste étonnant et qui a captivé mon imaginaire.

Je lui ai demandé s’il m’autoriserait à le présenter sur mon blog. Il a gentiment accepté. Je l’en remercie ici.

Comme j’aime partager mes coups de cœur, le voici ; Et honnêtement, là, si vous n’êtes pas touché par son talent, je ne sais pas ce qu’il vous faut !

En piste…. Pour la présentation de Philippe et Élémi....



Toutes les photos sont la propriété de Philippe WOLFF
Merci de bien vouloir demander l'autorisation de reproduction à l'artiste.


- Pouvez-vous vous présenter en tant qu'artiste ?

Je suis un artiste autodidacte, bien qu’aillant suivi une filière littéraire et artistique, du Lycée au BTS en Communication Publicitaire en passant par la Faculté d’Arts Plastiques de Strasbourg.
Depuis tout-petit, je dessine ! Lorsque mes parents allaient au restaurant, je réclamais toujours des nappes en papier afin d’y laisser des croquis de toutes sortes (personnages, verres, assiettes, paysages)… Dessiner, c’est ma seconde nature !

- D'où vient votre envie de travailler pour la jeunesse ?

Je suis un grand lecteur de Bandes Dessinées depuis mon enfance. J’étais abonné au journal de Tintin, de Spirou, ainsi que de Mickey et Pilote (Astérix). Mon auteur/illustrateur préféré est André Franquin. Mon livre de chevet est « Le Petit Prince ».
J’ai toujours eu envie d’écrire des livres et de les illustrer, toutefois c’est vers l’âge de 30 ans que je me suis donné pour projet de faire passer un message aux enfants : les sensibiliser à la nature et leur faire découvrir ses atouts, ses mystères, les richesses naturelles qu’elle recèle. L’idée du personnage Élémi et du thème des quatre éléments était née. Au départ j’envisageais de faire toutes les illustrations au crayonné et à la peinture ; mais en définitive, je souhaitais proposer quelque chose de différent. C’est alors que j’ai rencontré Bertrand Mercier, un artiste/sculpteur, qui me proposa de faire un modèle du personnage en pâte à modeler. J’ai tout de suite accroché car Élémi prenait vie sous mes yeux. Comme le sujet de mes livres concerne les éléments et la nature, quoi de plus concret que de proposer aux lecteurs des décors « vivants », donnant ainsi plus d’amplitude aux histoires.

- Votre travail est minutieux, sûrement intransigeant et mélange plusieurs disciplines. Comment travaillez-vous ?

En premier lieu je laisse cours à mon inspiration, c’est elle qui me guide dans l’écriture et le déroulement de l’histoire.
Puis je commence par écrire les textes. Je fais un synopsis, je les décompose en 9 parties qui correspondent aux 9 visuels du livre. Je visualise les scènes comme s’il s’agissait de réaliser un film, que je mets en scène par des illustrations afin de positionner les personnages et les textes… Après c’est au tour du montage des décors, du modelage et des prises de vues. Le but est d’obtenir des mises en situation dynamiques avec des prises de vues différentes à chaque fois ; pour donner de l’action, du mouvement à l’histoire. Et pour finir, je compose le livre en assemblant textes et images.
J’essaie d’être le plus rigoureux possible, car j’aime le travail soigné. Je fais des recherches documentaires, car à la fin de chaque livre je propose des informations complémentaires et plus approfondies sur l’élément naturel évoqué. Bien qu’il s’agisse d’une histoire contée, mon intérêt est  d’être au plus près de la réalité, afin que le lecteur s’identifie plus facilement aux personnages et que pour lui tout cela devienne une évidence.



- En tant qu'auteur, comment êtes-vous distribué ? Quelles ont été vos démarches ?

Avant d’être distribué, il faut avant tout être édité. Certains auteurs sont en auto édition, d’autres souhaitent passer par un éditeur qui assure leur promotion et leur diffusion. En ce qui me concerne, j’ai préféré créer ma propre maison d’édition. Certes, cela demande plus de travail car il faut s’occuper aussi bien de la conception du livre que de sa commercialisation ; mais cela offre plus de liberté et me permet donc de cibler ou de développer selon mes envies la diffusion des livres Élémi.
En outre, le statut d’éditeur permet de bénéficier d’organismes de référencement qui proposent des bases de données nationales aux libraires. Leur permettant ainsi de commander les titres de leur choix, de grouper et passer leurs commandes en ligne.

- Vous appartenez au collectif PEPS, qu'y faites-vous ? Quel en est le but ?

Effectivement, je suis membre des Plumes et Écrivains du Pays Salonais (Acronyme PEPS). Il s’agit d’un collectif d’auteurs, dont je suis l’initiateur. Cette idée m’est venue en Automne 2012, alors que j’étais en pleine démarche commerciale. Je me suis dit qu’à  plusieurs nous serions plus forts pour nous présenter auprès des librairies, car force est de constater que sur le marché du livre, il y a une offre considérable et que les libraires ne peuvent faire face à cette déferlante de titres qui paraissent tous les jours. Donc l’idée de ce collectif est de nous fédérer afin de se promotionner mutuellement auprès des professionnels mais aussi des salons du livre. C’est également un lieu d’échanges et nous créons des animations (cafés littéraires, salons…). Certains auteurs sont plus réservés que d’autres, aussi ce collectif leur offre la possibilité de s’exprimer, de se libérer, de se dynamiser, de partager leurs expériences et même si certains le souhaitent de soumettre leur projet de livre avant parution (avis, corrections, conseils).
Toutefois, j’ai eu la chance de rencontrer une personne formidable, Sabine Lauret, qui, grâce à son relationnel, son carnet d’adresses et surtout sa passion pour le livre, a su mettre en place ce collectif qu’elle anime aujourd’hui en tant qu’administrateur. Se sont greffés aussitôt, des auteurs locaux tels que Françoise Teissier et Laurence OP qui ont adhéré à cette idée ; et depuis nous sommes une vingtaine !
Nous avons également eu le soutien, dès le départ, d’un couple de libraires de Salon-de-Provence, qui dédie un espace spécifique aux livres des auteurs des Plumes et Écrivains du Pays Salonais, dans leur librairie « La Portée des Mots ».

- Quels sont vos projets 2014 ?

Mes projets : éditer le quatrième tome des aventures d’Élémi « le Livre 4. Le Trésor végétal ».
Poursuivre la diffusion de la collection auprès des professionnels et du grand public, faire des rencontres d’auteurs avec les enfants dans les écoles, dans les salons… Poursuivre le développement d’Élémi. Il y a de quoi faire en France et auprès des pays francophones.

- Où pouvons-nous trouver votre travail, outre qu'en librairie ?

Les livres Élémi sont également disponibles sur des sites de ventes en ligne tel qu’Amazon, La Fnac ou Chapitre pour ne citer qu’eux.
Ils sont également référencés auprès d’un réseau de magasins Bio.
J’ai aussi mis en ligne un site Internet www.elemi.fr qui présente, informe et commercialise les produits (livres et peluches)…
Ainsi qu’une page Facebook sur laquelle je propose des «  Le Sais-tu ? Découvre la nature avec Élémi », des infos (rencontres d’auteur, parutions) et bien d’autres choses…



Merci beaucoup Philippe pour cet entretien...

A bientôt..


No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !