Sunday, June 09, 2013

Lettre au garçon de la boîte aux lettres... histoire de finir en beauté

Comme c'est une lettre... la police de caractère s'adapte ;)


J’ai bien essayé de vous pousser à bouger d’un pas (vers le salon de thé du coin), de vous ignorer, de vous provoquer un peu, de vous envoyer des roses (les bons jours) ou dans les ronces (les mauvais, pour lesquels je me suis platement excusée, ce qui n’est pas dans mes habitudes avec le commun des mortels), de vous faire sourire (ça c’était facile), de vous faire rire, de vous soutenir face à la voisine et son humeur versatile et inflammable, etc.

J’ai bien essayé de vous faire comprendre, lors de chaque fête des voisins, que nous avions largement plus en commun que les autres habitants de notre petite communauté. Il semblait même que vous étiez d’accord sur la question de la façon avec laquelle que vous êtes resté collé à moi pendant toutes les manifestations en me souriant de manière complice toutes les cinq minutes chrono.

Mais, au final, nous n’avons abouti à rien. Encore.

Ce qui me fait dire que j’avais raison dès le début, vous n’êtes pas du genre à vous aventurer vers des personnes inconnues et encore moins vers quelqu’un comme moi qui vous ressemble un peu trop.

Moralité, la meilleure décision, c’est moi qui vais la prendre.

Je disparais. Je me retire du jeu complice que nous avions instauré. Je repars vers ma base et j’attends le prochain bus pour rebondir vers d’autres damoiseaux moins indécis que vous.

C’est dommage, mais c’est plus raisonnable.


C’est sans amertume (mais avec un pincement au cœur), sans ressentiment, sans regret, ni remord (pas le style de la maison) ; C’est mon côté « droiture et éthique chrétiennes » familial qui ressort ici et un petit côté psychorigide bohème (pas incompatible, j'en suis la preuve vivante !) aussi !

Néanmoins, si je peux me permettre, quelques recommandations de la part de votre « divine voisine » (la seule qui ne vous mène pas la vie dure et qui vous sourit bêtement) :

1. Jeune homme, soyez sage, heureux et continuez à être aussi drôle que vous l’êtes déjà et droit dans vos bottes. Vous vous foutez un peu des voisins, de leurs commentaires et de leurs ragots.

2. Tirez-vous de là le plus rapidement possible. Allez voir ailleurs, l’herbe est plus verte, plus agréable au toucher et surtout, vous serez détaché de votre obligation d’être parfait, en tout.

3. Vous me feriez plaisir de ramener quelqu’un, un soir, tard, en faisant suffisamment de bruit pour attirer les têtes des voisins hors de leurs nids douillets et, notamment, celui du premier qui râle toujours. Je couvrirai encore vos arrières avec notre divine communauté le lendemain aux boîtes aux lettres en prétextant ne rien avoir entendu (alors que je reconnais vos pas même avec la télévision qui hurle au troisième !).


Dans la vie, on croise des dizaines de personnes, mais seules quelques-unes restent gravées dans notre tête et continuent à nous faire sourire des années après. Je sais, j’ai à mon catalogue quatre personnes, et vous êtes le numéro 3, désormais.

Vous avez le droit de m’ignorer aussi désormais et de me claquer la porte d’entrée au nez, surtout si je suis accompagnée d’un grand blond.

Je vous promets de continuer à être drôle, abonnée à la Fnac, fan de musique et de rester un brin rebelle aux réunions de la communauté !

Allez, bonne route, Jeune Homme. Ne vous retournez pas, cela n’en vaut jamais la peine. Croyez-en mon expérience !

 Je vous embrasse quand même (et oui, nos petites discussions vont réellement me manquer).

La voisine d’en face. 


PS : oui, bon, comme je connais mon blur sur le bout des doigts... autant qu'ils clôturent la lettre... Je suis sûre que vous apprécierez les deux morceaux !


Blur "Sweet Song"




Blur "Inertia"








6 comments:

  1. Lila... La Copine de QuatreSunday, 9 June 2013 at 18:01:00 BST

    C'est pas drôle comme texte, mais j'aime bcp ta gentillesse et tendresse envers ce garçon. J'espère toujours qu'il comprendra(et lira) un jour. (ça c'est mon côté romantique et toute jeune amoureuse)... cheerio Lila

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci ma Lila... amoureuse ? je veux un SMS ! xx

      Delete
  2. Ah, ah, hâte de connaître la réaction (s'il y a...) du "garçon de la boîte aux lettres".
    Toujours cette plume pleine d'humour comme je l'aime ! Si tu as quelque chose pour la revue... je prends comme toujours, mais rien d'obligatoire (comme d'hab).
    Je remonte doucement la pente. L'approche de la revue m'affole quelque peu, mais battante, ça va le faire (sourire).

    Je t'embrasse fort MA Lisa (un peu d'exclusivité, ça fait pas de mal, hi).

    Marie

    ReplyDelete
    Replies
    1. Ah ma Marie (oui, exclusivité quand tu nous tiens ;) !).. Merci. je crains qu'il n'y ait aucune réaction car le garçon de la boîte aux lettres ne lit pas mon blog ... et s'il lisait un jour ce papier (et les autres le concernant), il ne dirait rien.. Pas l'habitude de la bestiole :)

      pour la revue, j'y travaille dès que je rentre.. tu l'auras mardi soir ou mercredi au plus tard... :)

      Je suis avec toi... comme toujours.. Bisous+++++

      Delete
  3. Sauvons le soldat "Garçon de la boîte aux lettres" !! Mais qu'il est crétin celui la... (eh, mec, réveilles-toi !)

    ReplyDelete
  4. Comme d'habitude j'adore ta façon d'écrire. Et bien il ne change toujours pas celui là, quel andouille !!! un de plus....à ne pas savoir ce qu'il désire !!!!

    ReplyDelete

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog