Friday, May 17, 2013

Aventures de la Smala : Le karaoké du siècle




En attendant de repartir, les Quatre Fantastiques alias « les quatre débiles » (copyright Un) eurent la joie de recevoir un email de Pétunia qui stipulait « La soirée annuelle karaoké ». Deux changea de couleur (de cheveux aussi) et s’écroula dans le fauteuil.

« Ils vont encore chanter des trucs de vioques et on va mouriiiiiiiiiir d’ennui ! » Dit-elle à Lord of the Rings qui téléchargeait « Chansons françaises de 1910 à nos jours ».

Pétunia annonçait « la méga soirée Karaoké » pour le 1er mai « afin de célébrer la fête du travail » et imposa le thème de l’année « des chansons françaises qui parlent de non- travail, bien sûr ! ».

« Bref, 99% du catalogue de la chanson française, donc ! Elle n’est jamais lipide dans ses formulations, cette dinde ! » Rouspéta Un.

Bibi, Quatre, Deux, Un et Trois protestèrent par retour d’email sur les conditions « honteuses de ce thème largement contraire aux valeurs de la lutte des classes ». Lord of the Rings avait protesté par carton oblitéré par La Poste, pensant récupérer le timbre de collection lors de la soirée.

La liste des chansons devait être transmise une semaine à l’avance afin que Pétunia puisse choisir une chanson par personne et récupérer le « fichier sonore ».

« Un MP3 ou MP4, quoi ! » dit Quatre à Lord.

« Oui, mais Pétunia écoute encore les vinyles ! » Répondit Deux qui, en matière de MP3, était au top du niveau de connaissances.

« Ben, moi aussi !  Et je ne suis point vieux ! » Dit Lord of the Rings sous l’œil goguenard des deux autres phénomènes.

Voici la liste définitive avec le nom des intervenants qui fût transférée à l’ensemble des participants une semaine plus tard, ce qui eut pour conséquence une vague de manifestations révolutionnaires de la part de chaque membre de la Smala (sauf Trois, trop occupée à coller Suprême et Lord of the Rings, trop heureux de faire un duo avec « son modèle féminin absolu ») :

Pink Martini « je ne veux pas travailler » - Deux (ce qui parût évidemment à tous) : résultat, Deux massacra la chanson en deux temps trois mouvements (de bassin) en essayant de se la jouer Lana Del Rey sur le retour (du Jedi ?).

Jean Gabin « Quand on s’promène au bord de l’eau » - FlowerPower (à défaut de chanter « laisse les gondoles à Venise ! ») : Ils prirent tellement cela à cœur qu’ils arrivèrent avec des bottes en caoutchouc arc-en-ciel et des cirés jaune poussin du plus bel effet (éblouissant  et qui provoqua l’évanouissement de GAT).

Henri Salvator « Le travail, c’est la santé » - Trois (évidemment !) : Elle mit du cœur à l’ouvrage et brandit des pancartes sorties du grenier (l’effet « Mai 68 » de Lord of the Rings n’étant totalement dissipé !) avec des slogans anti-patronat qui irritèrent Suprême et Un au point qu’ils coupèrent le micro en plein milieu de sa prestation.

Elégance  « Vacances, j’oublie tout » - Suprême en duo avec Un (qui oublia les paroles à mi-parcours !) : Voir Suprême en duo avec Un, en costumes en velours et nœuds papillon, c’était déjà traumatisant, mais leur prestation fut catastrophique, Un confondant les paroles avec celles de « Est-ce que tu viens pour les vacances ? »…

Alain Bashung « Ma Petite Entreprise » - Quatre (toujours dans le sens contraire du vent) : A force de sourire niaisement et ricaner de manière idiote, GAT lui signifia la porte de la salle à manger. Trop heureux, il sortit son iPhone collé à l’oreille. Réflexion pertinente de Lord of the Rings à Bibi : « Il fomente un truc pas catholique, ce grand dadais ! » ; Réponse de Bibi : « Pourvu que 34 ne l’ai pas repris ! » ; Intervention (lumineuse) de Deux : « Le pire, c’est qu’elle est assez dinde pour le récupérer ce morveux ! ».

Claude François « Le Lundi au Soleil » - Duo magnifique entre Bibi et Lord of the Rings (qui, visiblement, en pince pour Bibi) : Les yeux (de Lord) dans le décolleté –sage, puisque col roulé oblige compte tenu de la température chez Pétunia - (de Bibi) avec une chorégraphie à faire pâlir les danseuses du Crazy Horse (Lord) et un fou-rire tonitruant (Bibi) digne d’un film avec Louis de Funès. Le (un ?) clou du (dans ?) spectacle… trois minutes de stand-ovation.

Léo Ferré « La Grève » -  Cousin Edmond (soutenu par GAT et Pétunia aux chœurs) : personne n’a rien dit, mais l’assistance a somnolé pendant l’interprétation « subtile » (dixit Un, jaloux ou endormi, impossible de le savoir) du dandy de la Smala.

Fernand Sardou « Aujourd’hui peut-être » - Tante Dinde, Cousines Aglaé et Sidonie et Jamie-Hince-version-blonde (et dire qu’il est toujours présent… le pauvre) : Voir Tante Dinde se lover contre Jamie-Hince-version-blonde sous les gloussements fut un moment épique. Certains (Un, Deux, Bibi et Trois) s’en étouffent encore (de rire), le tout filmé par Lord of the Rings (direction YouTube).


Après cette soirée délirante (et « honteuse » dixit Jamie-Hince-version-blonde à Lord of the Rings), la Smala décréta une pause de quelques jours avant le mois de juin et les « imposées » : Anniversaire de Lord, mariage « royal(ement) chiant » (dixit Trois, clairvoyante) entre une ex de Un et un ex de Pétunia, le dimanche du souvenir (hommages divers aux morts – personnes, meubles, animaux, etc.- de la famille) et l’anniversaire de Cousin Edmond.



Episode suivant : Le pourquoi du comment Quatre est inquiétant avec son sourire permanent  





2 comments:

  1. Coucou, à quand Bibi et JamieHinceversionblonde ensemble, c'est mon rêve ..

    ReplyDelete
    Replies
    1. Dans tes rêves, pour l'instant ! (n'insistes pas !)... xx

      Delete

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog