Tuesday, April 02, 2013

Ces petits défauts qui me font tant craquer



Petite dédicace à Meilleure Amie... Elle est la seule à savoir pourquoi !

Est-ce vraiment des défauts ? Je n’en suis pas sûre, mais la plupart du temps, j’aime bien ces petits travers humains. Ils me font sourire et je suis largement plus tolérante envers leurs « propriétaires ». Pourtant, je ne suis d’ordinaire pas le genre de filles à craquer facilement. Je sais ce que j'aime, ce que je n'aime pas (musicaux, humains, culinaires, etc.)... Même si je suis ouverte à tout ajout....

Alors, je vais parler de l’aspect « humains » des défauts que j’apprécie chez les autres, et plus particulièrement chez nos amis les hommes.

1. La timidité : Cela relève de la pathologie chez moi, mais la plupart des garçons que j’ai fréquentés, aimés ou épousés (heu, non rectification, je n’ai, encore, épousé personne !) a possédé cette particularité. Étonnamment  ce côté réservé a un pouvoir attractif sur ma modeste personne. Peut-être parce que, au fond, je suis moi aussi d’une timidité maîtrisée avec le temps et que je le ressens comme une qualité première dans les relations humaines. Ne pas embrasser, claquer la bise ou taper dans le dos, et même ne jamais s’épancher sur sa vie ne sont que des valeurs basiques et attachantes (au début).

2. La gaucherie : Bon, je vous l’accorde, cela peut être particulièrement énervant mais un garçon gauche a un pouvoir insoupçonné. J’en connais qui pourrait largement gagner un oscar sans le savoir. Ce « à côté de la plaque » est limite hilarant. Attention, ceci est un compliment venant de moi ! Ce manque d’assurance est souvent prétexte à mal entendu et autres sous-entendus stupides qui sèment le trouble dans une relation débutante. Mais, justement, si l’on devine cet état de fait, on peut en jouer et accentuer la prévention de cette gaucherie en prévoyant les bons mots et les bons gestes.

3. L’excentricité : idem que pour la timidité. C’est pathologique. Je trouve que chaque personne ne devrait jamais se contenter d’être lisse. J’aime cet aspect chez les gens. Ce côté sans défaut qui recèle une excentricité cachée. J’ai connu quelqu’un qui était d’un premier abord (et même d’un deuxième, voire troisième) quasi transparent et qui se révéla être la personne la plus drôle, insolite et attachante du monde. Une personne tout en réserve et en observation qui a mis près de deux ans avant de se démasquer un peu. Si je n’avais pas insisté (un coup de mon instinct), j’aurais perdu de nombreux moments de bonheur simples mais incroyables.

4. La maniaquerie : Je vous le concède, trop de maniaquerie peut s’avérer largement énervant à la limite du meurtre au premier degré. Pourtant, l’ordre a du bon. Rien ne dépasse, vous n’êtes jamais pris en défaut pour rien, et la personne gère tout obstacle avec une main experte et sûre. Cela lui confère un petit côté général en chef des forces armées qui n’est pas pour déplaire… le prestige de l’uniforme (sans l’uniforme), peut-être ? Et puis, savoir que votre moitié peut à tout moment dégainer l’éponge plus vite que vous, c’est quand même un peu sexy… Pour la peine, tiens, je laisse traîner mes converses, histoire qu’il me les range et qu’il me dise doucement « Tu pourrais faire attention de ne pas laisser tes merdouilles au milieu du salon ! » avec ce regard choupinet du type qui s’excuse d’être maniaque (je sais, j’ai testé !).

5. La solitude : Pour quelqu’un comme moi qui n’aime pas particulièrement la foule, le côté collé-serré de tout couple et cet effet « toi et moi égal un », qui est un peu solitaire tout en étant sociable, j’ai toujours apprécié le côté un peu distant d’un garçon. Un type qui est capable de rester à la maison à cocooner sans râler, seulement si le livre est nul, et qui peut partager une heure (voire plus) de musique (de ciné, de télé, etc. bref les activités non sportives !) sans prononcer un mot, assis tranquillement avec moi sur le canapé pour en discuter après, cela me convient parfaitement. En plus, s’il ne me dérange pas quand j’écris parce qu’il fait un travail personnel de son côté de la table et que l’on se sourit bêtement de temps en temps quand on se réalimente en café (ou thé, ou chocolat, ou whiskey !), là, je ne craque pas, je fonds littéralement.



NDLR : Vous serez gentil(le)s de ne pas (trop) préciser dans les commentaires (emails, SMS, pigeons voyageurs !) que ces versions masculines ne sont pas disponibles en vente libre, je le sais (je le rappelle, je ne suis pas mariée…).

Evidemment, vous noterez que je ne vais pas non plus jusqu’à exiger un seul exemplaire rassemblant ces cinq points ! 

Bon, s'il existe... il peut se manifester, quand même ! On ne lui en voudra pas !



PS : (j'en connais.. - "Meilleure Amie", "Hey Girl" & "Choupi" pour ne pas les citer ! - qui ne cracheraient pas sur le damoiseau de la photo et qui attendent patiemment le retour de la bestiole le samedi soir  !
.........................
 Je vous rassure, moi non plus.... et moi aussi, je patiente ! )



Crédit photo : www.popfan.com 

No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog