Saturday, March 02, 2013

Souris Puisque C'est Grave


Il y a deux sortes de gens dans mon entourage : ceux qui sourient tout le temps au risque de se faire une déchirure et les autres.

Il y a ceux qui sourient même quand cela ne va pas et qui forcent mon admiration et il y a les autres.

Il y a ceux qui, malgré une journée pourrie, des heures longues passées à bosser, une dispute avec leur conjoint, les mauvaises notes du petit dernier ou même une facture impromptue, vont sourire et se dire que finalement « demain sera un autre jour », et les autres.

Oui, oui, je sais que vous voyez où je veux en venir : les autres.




Ceux qui font la gueule sans raison aucune, ou tout simplement parce qu’ils sont angoissés, anxieux, stressés ou préoccupés (rayez les mentions inutiles… dans certains cas, ne rayez rien du tout, c’est préférable !).

Ceux qui vous croisent sans dire bonjour, ou grommèlent un « ‘jour » peu enclin à vous annoncer une « bonne journée ».

Ceux qui ne répondent pas à votre question anodine sous prétexte qu’ils ont des choses plus importantes à gérer.

Ceux qui n’ont aucune considération pour ceux qui partagent leur quotidien, sauf quand cela peut les intéresser d’avoir un crétin sous la main.
La plupart du temps, je ne relève pas. Comme je fais partie de ceux qui ne sourient pas, je ne m’offusque pas, mais au moins je suis polie. Même préoccupée, je réponds, je dis bonjour et je ris (je me force aussi).
Honnêtement, je ne suis pas la personne avec un sourire permanent au bord des lèvres, mais je ne fais pas la gueule dès poltron minet et encore moins quand il n’y a d’explication(s) logique (enfin, pour moi… bien sûr).

Alors, oui, je peux ne pas être particulièrement gaie, souriante, et drôle de bon matin (ou en fin de journée), mais si vous me dites bonjour, je souris et réponds « bonjour ».

Par contre, ce qui m’irrite vraiment c’est le côté injustifié de cette attitude.

- Cela coûte quoi exactement de répondre poliment à un bonjour sincère ?
- Cela coûte quoi exactement de soulever le nez et de regarder les gens qui vous parlent ?
- Cela coûte quoi exactement de ne pas ignorer les gens ?
- Cela coûte quoi de sourire de temps en temps ?

« Pas le temps ! ». Le temps ? Quel temps ? Oh, le vôtre ? Et bien, oui, alors, ce n’est même pas la peine de discuter ou de continuer à faire semblant d’être concerné par quelque chose ou quelqu’un si un grain de sable bloque les rouages de façon sinistre.

Continuez à faire la tête à chaque petit grain de sable en évitant les personnes qui pourraient souffler sur ledit grain.

Continuez à polluer la vie des autres en montrant que votre côté funeste et en étant impoli.

Continuez de penser que les autres sont indignes de confiance et d’intérêt.

A ce petit jeu, vous finirez seul(e), sans personne pour vous rattraper en cas de chute magistrale, car les autres seront occupés à se ruer sur celui qui vient également de tomber, en souriant et en demandant qu’on « l’aide, merci ».

Ce petit papier ne s’adresse pas à quelqu’un en particulier (quoique cela aurait pu être le cas) mais à tous ceux que l'on croise dans la journée et qui ne se rendent même pas compte de la personne à côté qui leur sourit gentiment. 



No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !