Monday, February 18, 2013

Nouveau Feuilleton "Mes photographies" - la Mode - Première partie

Après les objets... 


1ère partie :

La mode, la mode, la mode !


Que dire sur le sujet ? Que cela fait parti de l’héritage familial ? Sûrement ! Du côté maternelle, c’est quasiment une institution ! Nous sommes presque tous doués pour la couture, l’art de nous déguiser, de nous habiller avec trois morceaux de tissus et ne parlons même pas de nos dessins et ouvrages au crochet ou aiguilles.

Le grenier de mes grands-parents regorgeait de journaux féminins des années 40 et 50 avec ces pages entières de croquis, de patrons et autres explications de coutures. Les malles débordaient de tissus, galons et autres fils à broder. En outre, ma grand-mère maternelle avait une passion pour les boutons qui sont encore en nombre dans une caisse en bois (de quoi tenir encore une bonne décennie !).

Le fait que mes grands-mères étaient des femmes toujours élégantes y fait pour beaucoup.

La lecture de ces magazines a vraisemblablement influencé ma vision de la mode et du vêtement et la découverte de Carven, Poirier, Chanel, Monsieur Dior ou autre Madame Grès a définitivement rendu son verdict : Mode 1 – Lisa 0.

J’ai donc appris les rudiments de couture avec mes grands-mères et mes tantes qui s’y entendaient comme personne, sans compter sur les cousines et les voisines qui crochetaient les soirs d’été (je remercie ici publiquement Florence & Hélène d’avoir eu la patience de m’apprendre le crochet pendant ma pause déjeuner !).

Mes premiers croquis étaient naïfs et particulièrement drôles et étaient élaborés pour habiller mes playmobils ou mes ours en peluche (pauvres vieux !).

Puis, le feuilletage de magazines comme ELLE, Vogue Paris ou l’Officiel a contribué à mon rapprochement avec la mode et ses tendances.

Honnêtement, je n’ai jamais réellement suivi la mode. J’ai adapté quelques « trucs à la mode », mais j’ai toujours préféré mon propre style.

Mais ce qui a influencé le plus ma vision de la mode est la photographie. Le fait de pouvoir photographier un vêtement somme toute basique dans un environnement différent et décalé m’a tout de suite attiré.

Les séries mode de Vogue Paris dans les années 80 étaient de véritables joyaux pour les yeux. Les photographes de mode rivalisaient d’ingénuité avec les couleurs, les mannequins, les accessoires, les lieux et les coiffures.



Un de mes premiers modèles (Merci à toi, Estelle) a dû souffrir entre les aiguilles et le shooting photo qui a suivi ! Elle a été d’une patience d’ange et j’ai, alors, réalisé que la mode et la photographie étaient un moteur formidable pour mon imagination.

Depuis, la photographie de mode est l’un de mes thèmes de prédilection. Rien ne rassemble plus d’attrait que la mode pour moi.

Choisir un vêtement, un accessoirement, une coiffure, un maquillage, un lieu, une attitude, une musique et un mannequin devient excitant lors de chaque session photo.

Il faut dire que mon côté « général en chef des forces armées » (titre hérité de ma grand-mère maternelle) ressort à chaque fois et que mes assistants souffrent de migraines chroniques pendant la préparation en raison de mon côté pointilleux et de mon côté « control freak ».

Lorsque nous préparons un shooting, nous appelons cela « une opération commando-mode ».

J’aurais pu mettre en lumière d’autres photos prises antérieures à cette période ouverte en 1992 avec ItemLiz-ECK, mais j’ai tenu à montrer celles faites avec les ItemLiz Girls car ce sont celles qui collent le mieux à l’idée que je me fais d’une famille professionnelle. Nous travaillons en confiance absolue et en adéquation avec nos idées et nos visions de la mode.

1ère partie

ItemLiz-ECK avant les merveilles :

Un trio d’enfer à la baguette : Carol Hart, Evana Torrens & (feue) Killian Tyler. Trois personnalités, trois beautés diamétralement opposées et surtout trois façons de voir la mode et la photographie. Au sein de ce trio, j’ai souvent eu du mal à imposer ma vision, mais au final, après menaces, pleurs, cris et fous-rires, elles pliaient devant ma détermination à faire la photo que j’avais dans la tête… et s’accordaient au final à reconnaître que premièrement j’avais raison et deuxièmement que « oui, cela le fait parfaitement ! ».

Comme quoi, le chef a toujours raison !




              








No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog