Sunday, February 17, 2013

Merci papa... tous les papas...


Que l’on ait eu un papa présent ou absent, il n’en reste pas moins qu’un enfant ne fait pas de différence dans l’amour qu’il éprouve pour ses parents… jusqu’à l’intervention des adultes dans l’histoire.

J’avoue que le mien n’a pas été très présent à l’adolescence autant pour des raisons professionnelles que celles inhérents aux divorces, mais j’ai apprécié tous nos petits moments de complicité père/fille.

Maintenant qu’il a tout son temps, j’adore qu’il m’appelle aux heures qui l’arrange en me racontant n’importe quoi, histoire de me parler sans pour cela me dire que je lui manquais à cet instant présent.

N’étant pas un garçon, je ne sais pas l’effet qu’un papa fait sur votre vision du monde, mais je sais pertinemment ce que le mien m’a donné : ce regard de fierté et d’amour qui fait que je me sens un peu plus rassurée avec lui dans les parages. Ce regard qui me fait me sentir plus intelligente, plus belle, plus parfaite…. Même si, quelque fois, il m’exaspère à me raconter ses âneries alors mon Vénéré me parle dans l’oreille gauche…

Aujourd’hui, je pense donc à ce papa sur sa grue, quels que soient ses torts dans l’histoire (je ne suis pas là pour juger qui que ce soit), il a le droit de contribuer à donner sa vision du monde à son enfant.

Trop souvent, lors d’une séparation, chacune des parties oublie l’essentiel : l’amour. S’ils se sont suffisamment aimés pour faire un enfant, ils devraient mettre leurs reproches, haines et autres joyeusetés de côté lors d'un divorce pour se souvenir de l’instant de la conception… et de l’arrivée du petit bout… car c’est lui, dans l’histoire, qui va payer la note en bout de course.


No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog