Saturday, December 22, 2012

Journée type à SMV en période hivernale


Après la journée type à SMV en été (version glandouille totale), voici la version hivernale… Autant vous dire que cela ne va pas vous prendre dix minutes à lire.

6 heures 30 : réveil par les chats de la maison (immuablement grattant à ma porte !).
6 heures 40 : j’ai grappillé dix minutes aux chats affamés ; ils se vengent en essayant de me faire tomber dans l’escalier en vis !
6 heures 42 : ils mangent et moi, je somnole dans le fauteuil face au poêle à bois…
6 heures 50 : je lis, les chats me regardent fixement. Bizarre sensation !
8 heures : levée des troupes prenant d’assaut la cuisine.
9 heures 30 : fin du petit-déjeuner avec le sentiment que la journée va être longue. Dehors, il fait froid (-17°c), il y a un brouillard dense (on ne voit rien à un mètre), il va sûrement neiger (voire pire !) et on a une flemme carabinée !
9 heures 45 : toujours attablés autour de la table, on tire au sort pour savoir l’ordre de passage dans la salle de bains.
10 heures : le tirage est plus long que prévu compte tenu des rumeurs de tricherie parvenues jusqu’aux oreilles du chef des troupes (moi)
10 heures 01 : tricheries ou non, tout le monde est envoyé dans sa chambre pour une « préparation expresse » à la salle de bains, merdus !
11 heures 30 : tout le monde est prêt, lavé, brushiné, maquillé, poudré etc…. Quelqu’un évoque le déjeuner du midi. Tante Dinde s’évanouit.
11 heures 35 : les plus courageux (ou les plus fainéants) proposent une sortie au village d’à côté pour acheter le pain (oui, il faut signaler que dans notre trou, il y a rien, de rien, de rien… hormis le restaurant).
11 heures 40 : trop heureux de partir avant les corvées, les trois courageux affrontent le blizzard et reviennent dans les quinze minutes chrono au chaud avec le pain.
12 heures : l’angélus résonne, mais personne n’a faim (et pour cause, on a fini de manger il y a deux heures !).
13 heures : devant l’évanouissement des plus âgés et des plus jeunes, le cuistot de service (moi, encore) prépare un repas sous les commentaires amusés de tous.
16 heures : entre le repas et la sieste au coin du feu, la maison a été d’un calme olympien pendant trois heures.
16 heures 10 : belote et rebelote…
18 heures 30 : « Pourquoi t’as coupé mon pique ? » fuse d’un ton sec, ce qui met fin à la partie de cartes.
18 heures 35 : « Et si on faisait un rami ? »
18 heures 36 : « Tiens, ouais, ça va longtemps ! » (depuis hier soir, même heure, même endroit).
20 heures 30 : repas du soir (espoir).
21 heures 30 : « rami ou poker ? »
21 heures 31 : « POKER ! ».
00 heures 30 : devant la mauvaise foi et la chance inépuisable de l’oncle Edmond, tout le monde part se coucher, dépités.

Quoi ? Oui, nous n’avons pas mis le nez dehors, mais au vu des dix centimètres de neige, de la messe de demain matin à 8 heures 45 et aux degrés Celsius affichés à la fenêtre (-15°c à 17 heures), on a jugé bon de rester auprès du poêle à bois !

La promenade, nous la ferons demain après-midi, après déjeuner, si on a envie !

No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !