Sunday, September 30, 2012

Si j'étais un musée : The National Gallery - Londres, UK


The National Gallery se situe à Londres, sur Trafalgar Square. Fondée en 1824 et achevée en 1838, ce musée rassemble des œuvres allant de 1250 à 1900 (pour le contemporain, il faut se rendre à la Tate Modern).

Comptant plus de 2 300 peintures datant du Moyen Âge à la fin du 19e, la National Gallery est libre d’accès (sauf pour les expositions temporaires, of course !). Vous pouvez donc admirer les chefs d’œuvres (Raphaël, De Vinci, etc.) et les trésors nationaux que sont Turner, Constable, Gainsborough, etc. Vous avez bien lu… C’est gratuit…

Parmi mes pièces favorites, je peux vous citer les salles 8, 34, 35 et 40. Si je pouvais y rester des heures, je ne manquerais de le faire… (Ce que je fais …)

La salle 8 abrite notamment un portrait peint par Bronzino intitulé « Portrait d’un jeune homme », dans une autre version que celle présente à l’Aile Denon au 1er étage du Louvre. Ce portrait est fascinant, il est, dans la peinture, vraisemblablement l’un des plus beaux garçons que j’ai vus. Mais je suis amoureuse de celui du Louvre depuis mes dix ans.



La salle 34 est, de loin, ma préférée. Vous êtes sûrs de me trouver assise dans un des canapés trônant au milieu de cette immense salle, soupirant de bonheur face à Constable (La Charrette de Foin) ou Turner. Elle rassemble aussi quelques Stubb (dont le célèbre « Whistlejacket ») et Gainsborough. La subtilité des couleurs, des détails ou même cette profondeur de champ de ces peintures me sidèrent à chaque visite.

La salle d’à côté (35) vous permet d’admirer, plus largement, les peintures de Thomas Gainsborough dont le cultissime « M & Mrs Andrews » (et l’une de mes préférées). Ce peintre est l’un de ceux qui me touchent particulièrement par son trait subtil et animé. On pourrait presque, tant le réalisme est présent, discuter avec les personnages.


La salle 40 abrite quant à elle Sisley. Ah ! Sisley ! Et surtout « L’abreuvoir de Marly-le-Roi » qui est l’un des plus fins et des plus délicats que je n’ai jamais vu. Me perdre dans ce tableau est un bonheur qui mérite le déplacement londonien !



Il est évident que voir quelques Bronzino (Salle 8 - et vous savez que je suis grande admiratrice de son travail !), Raphaël, Giorgione, Caravage (salle 32), Botticelli (allez aussi à Florence), Memling et autres Van Eyck (salle 56, je me souviens bien) est un privilège dont je ne me lasse pas.

Il flotte comme un parfum d’éternité dans ce lieu, car, malgré les touristes, plan à la main, qui courent les étages et les salles, vous avez le sentiment (quand vous avez expérimenté la visite basique de la première fois) d’avoir traversé les époques (ce que serait bien utile) et de vivre ailleurs pour quelques minutes (heures, en ce qui me concerne).

La magie d’un musée tel que la National Gallery est de pouvoir vous faire admirer des œuvres que vous n’avez vu, jusqu’ici, que dans votre livre d’Histoire de l’Art du lycée (Les Tournesols de Van Gogh – salle 45) ou dans une série télé (le portrait des époux Arnolfini… Desperate Housewives)…


Infos pratiques : Trafalgar Square – ouvert tous les jours 10-18h et vendredi 10-21h. Métros (circle/Jubilee/Northern/Bakerloo/District/Piccadilly) / Bus (9/24/29/176).

No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog

Reprise du blog sous le contrôle de B !

Reprise du blog sous le contrôle de B !