Sunday, August 05, 2012

Visitez le Sud Charente - La Mercerie, Pérignac, le Maine Giraud, Aubeterre ... les joyaux ...



L’intérêt d’être dans le versant Occidental du Périgord Vert, c’est la possibilité d’apprécier la beauté du Sud Charente…. 

Parmi les petites pépites que j’aime, je peux citer Blanzac, La Chapelle des Templiers (Cressac Saint-Génis), Salle Lavalette etc.

Mais mes pas et mon goût me portent sur quatre sites particuliers :




- Pérignac :

Ce joli village est situé en petite champagne (cru réputé de cognac) et possède donc une magnifique et imposante église. Construite au 12e siècle à l’emplacement d’une petite chapelle, propriété de Guillaume Fier à Bras, Comte de Poitou (qui la donna en 989 à l’Evêché de St-Jean-d’Angély). Cette petite chapelle devint église sous le nom de St-Pierre. De style roman et gothique, on peut noter que sa façade a été remaniée à plusieurs reprises et fortifiée, notamment au  niveau de la suppression du pignon triangulaire, du clocher modifié en tourelle de guet, et du portait plus petit qu’à l’origine.
On peut admirer de magnifiques sculptures et le cordon inférieur est orné d’un échiquier et le supérieur de douze figurines nues.
Le village est riche également de croix de mission, pigeonniers, fermes charentaises avec leurs porches anciens et de surprenantes fenêtres renaissance.









- Château de la Mercerie (dit Réthoré) à Magnac-Lavalette-Villars :

Le Château de la Mercerie est un véritable petit Versailles charentais qui fût le rêve fou des frères Réthoré, situé sur la commune de Magnac-Lavalette-Villars, qui compte environ 366 habitants.
Château inachevé, j’ai eu la chance de le visiter maintes fois car, enfant, j’étais fascinée par la bibliothèque (déjà) qu’un des deux frères m’avait fait visiter. Les statues des lions sur le parvis étaient un lieu de jeu pour la petite fille que j’étais. J’ai le souvenir d’avoir déchiré mon pantalon blanc en me prenant pour un aventurier !

Raymond et Alphone Réthoré se sont installés en 1924 à la Mercerie dans un petit manoir du 19e siècle situé à l’extrême gauche de l’édifice actuel.
Dans les années Trente, les deux frères dirigèrent l’agrandissement du château, grâce notamment aux connaissances en architecture d’Alphone.
Raymond, quant à lui, fût maire de Magnac et voyagea souvent (notamment auprès du Général de Gaulle dont il fût un temps l’interprète en Russie) ramenant peintures, lustres, lambris, azulejos afin de meubler le château.
L’accumulation de peintures italiennes, marbres, boiseries et statutaire était l’occupation favorite des Réthoré. Malheureusement en 1970, les travaux sont stoppés faute de moyens. Une partie de la bibliothèque (cinq mille volumes) est donnée à la bibliothèque de la Ville d’Angoulême.
Les deux frères décèdent en 1983 pour Alphone et 1986 pour Raymond.
Après maintes menaces (saisie exécutoire, ventre aux enchères etc.), le château de la Mercerie est racheté en 1988 par un antiquaire parisien.

Il fait actuellement l’objet d’une souscription pour sauver ce beau château qui conviendrait parfaitement à des soirées à thème.
Je rêve de faire une grande soirée sur le thème des années 20 qui lui siérait parfaitement !







- Le Maine Giraud (ancienne demeure d’Alfred de Vigny):

Le Maine Giraud fut la propriété du poète (romantique) Alfred de Vigny où il écrivit la plupart des poèmes comme La Mort du Loup ou La Bouteille à la mer.

 Il est une contrée où la France est bacchante,
Où la liqueur de feu mûrit au grand soleil
Où des volcans éteints frémit la cendre ardente
Où l'esprit des vins purs aux laves est pareil. ( 15 avril 1852)

Le manoir est un également un musée dédié à Vigny en sus d’être une propriété viticole de quarante hectares où sont produits vins de pays, cognac, pineau, et jus de raison d’une très grande qualité.
La visite des chais est également possible.

Le Maine Giraud est notre fournisseur officiel en Cognac (Glace, VSOP, XO, etc.) et Pineau (blanc surtout, vieux ou non !) depuis plus de trente ans.







- Aubeterre :

L’église souterraine Saint-Jean a été creusée au 12e siècle et est un lieu d’émotion intense et témoigne largement de la ferveur chrétienne du Moyen Âge.

Sa première vocation fût d’abriter les reliques conservées dans des fosses et dans un reliquaire qui s’inspire de celle du Saint Sépulcre découvert à Jérusalem lors de la première croisade. Réalisé dans la paroi calcaire, il est qualifié de monolithe. Les pèlerins en route pour Compostelle pouvaient alors se recueillir devant les reliques. Cette église abritée sous la roche s’est effondrée depuis fort longtemps. Sa crypte aujourd’hui accessible existait probablement avant le creusement de la vaste salle qui fût découverte derrière un mur de soutien bâti au 17e siècle. La dimension est impressionnante et s’ajoute au mystère de son sol creusé de centaines de tombes sacrées. On subodore l’origine dans le souvenir de ses sœurs troglodytiques de Cappadoce découvertes par les croisés.

La visite de cette église monolithe est magique et impose à tous une impression puissante à chaque fois.
Le village d’Aubeterre est en lui-même un petit bijou avec un château, une église (Saint-Jacques) et une place où règne une entente franco-anglaise agréable.

La base nautique s’est développée au cours des années car, lorsque j’y allais enfant, ce n’était qu’une rivière avec des bords entre sable et tourbe.









A voir aussi l’église de Salle Lavalette du 12e siècle : 





No comments:

Post a Comment

N'hésitez pas... tous les auteurs aiment les commentaires....

Le blog d'une ItemLiz Girl

Top


Rechercher dans ce blog